Soie ...

Publié le par fredlamarmotte

 Un doux livre dévoré en quelques heures qui vous emmène hors du temps , vers d'autres contrée , d'autres moeurs , ...
A lire tranquillement comme une parenthèse au monde actuel ...
Zen ...






Plus que le mortel ennui d'une vie répétitive, c'est une indifférence, une absence de résistance à la vie que Baricco suggère en ouvrant son roman par quelques phrases laconiques, purement énonciatives. Au début, Hervé Joncour fait penser à un spectateur repu qui se refuserait à intervenir dans la pièce qui se joue, et qui pourtant parle de lui.

Voyageur en quête d'œufs de vers à soie, il se voit contraint, pour sauver les industriels de son village, d'effectuer une expédition "jusqu'au bout du monde". Or, en 1861, la fin du monde, c'est un Japon qui sort à peine de son isolationnisme, et, qui plus est, de mauvaise grâce. Et c'est au Japon que la vie du héros prend un tour nouveau en croisant celle d'une femme mystérieuse.

À la fin du roman, plusieurs années se sont écoulées, qui ont paru un battement de cils raconté en douceur par une voix neutre qui a fait défiler sous nos yeux, tels des panneaux de papier de riz, les séquences successives de cette vie impalpable traversée par des personnages d'ombre subtile.

Publié dans mes lectures et films

Commenter cet article

Constance 01/10/2009 12:04


Les avis sur ce roman sont unanimement élogieux... Il va falloir que je me décide à le dcouvrir !!